Renata Siqueira Bueno

04/06/2014

Pamela de Monbrison, Anoa Galerie et Patrick Mignot, Design and craft présentent dans un atelier d’artistes  des années 30, rue des Plantes,  à Paris,  dans le 14ème une exposition d’œuvres pluridisciplinaires qui souhaitent s’inscrire dans les mouvements artistiques de leur époque.

OpenScape évoque un monde de l’art ouvert.

Des œuvres de différents artistes communiquent entre elles.

Sont exposées dans une scénographie originale : céramiques, photographies, vidéos, meubles, œuvres plasticiennes, luminaires.

 

Mises en parallèle, les formes trouvent leur cohérence dans cet espace celui qui déambule dans cet univers, peut alors se laisser guider, conduire par ses émotions, ses réflexions sur la place de l’objet/sujet dans sa propre vie.


> Voir la suite
30/04/2013

Earth & Water installe un parallèle entre œuvres photographiques et créations de céramistes. L’eau, la terre, c’est la vie ! Quoi de plus naturel que de faire converser ces deux éléments ! Exposition du mardi au samedi de De 11H à 13H et de 14H30 à 19H


> Voir la suite
21/02/2013

ANOA Galerie expose au 6 rue Bonaparte ses photographes: Renata Siqueira Bueno, Antoine Rozès, Roger Salloch et Ling Fei. Le corps est abordé sous forme de conversation entre photographies et meubles de designers. A cette occasion, elle invite la GALERIE PATRICK MIGNOT et ses designers: Dan Friedman, Martin Szekely, Ronan et Erwann Bouroullec, Garouste et Bonetti, Anne Libérati, Torsten Neeland, Charles et Ray Eames, Vincent Beaurin.


> Voir la suite
08/11/2012

Renata Siqueira Bueno et Antoine Rozès, de cultures différentes, exposent leur vision personnelle du Voyage et des Rêves. Renata Siqueira Bueno, à travers ses photographies, nous invite à partager l'intimité de son monde onirique où paysages et personnages se confondent en faisant appel à notre imaginaire. Pour souligner sa vision, Renata Siqueira Bueno, a conçu une vidéo "360" en mouvement circulaire dont la vitesse s'accroit pour devenir vertige et transe. Antoine Rozès, habité par les auteurs de la Beat Generation, s'inspire de leur vision, notament celle de Jack Kerouac lorsqu'il réalise en 1975 sa série San Francisco. Dans ses photographies, on perçoit l'ombre immobilisée par des couleurs crues, des espaces vides singuliers, car pour lui la couleur est pure jouissance. Renata Siqueira Bueno et Antoine Rozès exposent à la Galerie Béatrice Soulié, 21 rue Guénégaud, 75006.


> Voir la suite
14/10/2012

Pour la 41e édition du festival d'automne qui se déroulera pour cette saison 2012 du 13 septembre au 31 décembre.

"La femme qui tua les poissons" est une pièce mis en scène par Bruno Bayen d'après le roman " La découverte du Monde" de Clarice Lispector et une scènographie de Renata Bueno Siqueira.


> Voir la suite | Télécharger
22/06/2012

La Galerie Brésilienne Marcelo Guarnieri expose du 18 mai au 22 juin Renata Bueno Siqueira à la faculté de Médecine de Ribeirao Preto.

"Les lucioles ont-elles disparu ? Bien sûr que non. Quelques-une sont tout près de nous, elles nous frôlent dans l’obscurité ; d’autres sont parties au-delà de l’horizon, essayant de reformer ailleurs leur communauté, leur minorité, leur désir partagé."


> Voir la suite
26/11/2011


Sur la façade du SESC Santo Amaro à Sao Paulo, Renata Bueno Siqueira a réalisé une installation monumentale de 27 m², représentant un arbre symbolique imprimé sur des bâches à partir de l'une de ses photographies # 16 - Paysage - arbre 2004, plusieurs dimensions. " Beaucoup plus qu'une intervention artistique, l’installation est traitée de façon poétique, dans sa présentation au public " affirment Luciana Farias et Mozart Mesquita, coordinateurs de l’opération, qui a eu lieu du 26 novembre 2011 au 10 décembre 2011 à Sao Paolo, au Brésil. Le projet de Renata Bueno Siqueira a déjà été présenté au Point Ephémère à Paris, en 2010.


> Voir la suite
01/10/2011

Pendant les manifestations dédiées à la photo, entre le 10 et le 13 novembre, Pamela de Monbrison lance ANOA et son site anoart.fr.

Elle présente 7 photographes découverts à travers le monde. Exposées chez Collectio, créateur de galeries en ligne, les photos viennent des Etats-Unis, du Brésil, de Chine.

Elles parlent d’Afrique mais aussi du port de Biganos et de San Francisco, d’hommes et de femmes, de danse et de vanités.


> Voir la suite
Cliquez pour zoomer
Mentions légales - Conception Illusio.fr