Renata Siqueira Bueno

"La lumière de la photographie éclaire une émotion"

Renata Siqueira Bueno est née le 16 octobre 1960 à Anapolis-Goias. Elle vit à São Paulo et à Paris. La photographe brésilienne nous invite à partager l’intimité de son monde onirique, troublant, où paysages et personnages se confondent en faisant appel à notre imaginaire. Le ciel et la terre se rencontrent, la nature est son théâtre, le mystère son aimant.
 
A Paris, elle vient créer des costumes et scénographies pour les pièces de ses auteurs préférés. Renata perçoit le souffle, la poésie, l’émotion, la puissance, et l’impose dans son œuvre comme une peinture. A la fois théâtrales et mystiques, d’une sublime composition esthétique, ses photographies lui permettent de dire : “Parfois dans mes photos, je trouve des trésors cachés. Je ne les ai pas cachés. Ils sont apparus. L’image prise, j’ai l’impression de l’avoir volée’’.
 
“Les photographies de Renata Siqueira Bueno sont autant de rendez-vous. De rendez-vous et de préparatifs pour qu’approche un mystère. Rendez-vous avec les modèles, et qui sont ces modèles, une femme grande, et souvent dénudée, l’eau, des rochers, les arbres, la courbe de l’ombre, une bande de lumière, ou les lucioles dont on dit qu’on ne peut pas les photographier. Des rendez-vous et l’attente de ce que dévoile le rendez-vous. L’heure est précise, rien n’est laissé au hasard dans la composition, le temps de pose est long, attendre est une activité pleine pour que s’effacent les frontières entre la présence du paysage et sa magie. Ces photographies ne guettent ni ne saisissent ni ne décrivent, elles laissent advenir un état dans le mouvement de la lumière, dans la gravité physique de la lumière qui livre la confidence du paysage, le paysage du Brésil intérieur, le plus souvent. Le frémissement de l’eau peut se confondre avec les plis d’une roche, ce qui est vu n’est pas toujours certainement identifié, certaine est la lumière, la gravité de son jeu et son arborescence, qui introduit au conte et plus encore dans les récents tirages en couleurs : à l’arrière-pays du conte.’’, Bruno Bayen.

 

 

 

 

"SE RELEVER HUMBLEMENT DE CHAQUE CHUTE, C'EST DEJA QUELQUE CHOSE"

ROBERT WALSER

 

Dans le monde urbain où mécaniquement nous suivons des chemins tracés, où nous formons un groupe par inertie. La soudaineté d'une chute provoque une réaction collective. L'individu qui tombe acquiert un visage, une qualité, une faiblesse reconnue par le groupe qui à présent partage un même sentiment. 

Ces photographies situent l'individu qui tombe, tout anonyme qu'il soit, dans une autre sphère, peut-être la sphère du sacré ou de l'absurde. Photographies d'un instant, qu'est-il arrivé ensuite, qui est cet individu, il peut être n'importe qui. La scène prise, qui pourrait relever d'un genre de film interdit, d'enregistrement illégal, acquiert un caractère mystérieux et immaculé, détaché, indépendant de l'instant de faiblesse. Comme si le corps avait été touché par un moment de lumière divine, une force extérieure qui déstructure l'individu et l'oblige à prendre conscience de son autonomie en regard du collectif tout autour.

Aucune image ne nous donne la certitude de rien, le doute est dans la nature de la photographie. L'artiste cherche dans cette "ascension" à confronter les spécificités de la technique au concept de travail, à travers une réflexion sur l'instant photographique; il utilise des appareils analogiques qui mettent en évidence le duel entre deux temps distincts. Peut-être est-ce le temps de la photographie analogique qui rend possible à l'image une force qui fait de la chute quelque chose de l'ordre du pouvoir bien plus que de la défaillance.

 

 

2014

Exposition "OPENSCAPE" ANOA Galerie en collaboration avec Galerie Patrick Mignot - Design & Crafts, du 4 au 14 juin.

2013

Exposition “AROUND BODIES’’ ANOA Galerie en collaboration avec Galerie Patrick Mignot - Design & Crafts, du 21 février au 12 mars.

Exposition “EARTH & WATER’’ ANOA Galerie en collaboration avec Galerie Patrick Mignot - Design & Crafts, du 27 mars au 10 mai.

2012

Exposition RETROSPECTIVE - Galeria Marcelo Guarnieri - Ribeirao Preto.

Exposition ANOA Galerie - 2ème Festival Photo Saint-Germain-des-Prés, du 8 au 30 novembre.

2011

Exposition ARVORE RG- SESC ST AMARO- SP.

ANOA PREVIEW.

Exposition ACERVO ABERTO - Galeria Marcelo Guarnieri.

2010

Photographie - Landscapes & Skylines Do Traço Ao Pixel - Galeria Mezanino, SP.

Vidéo - Exposition L’Arpenteur de Julio Villani - Musée Zadkine, Paris.

2009

Installation - ‘’Cet été je ne partirai pas en vacances’’ - Point Ephémère, Paris.

2007

Photographie - Pouca Vergonha - Galeria Mezanino - Sao Paulo.

2006

Photographie - Naturezas Mortas, Mezanino – SP.

Photographie - 9° Semana De Fotographia De Ribeirao Preto - Casa da Cultura.

Mentions légales - Conception Illusio.fr